Micrologies
Pages récentes :



MICROLOGIE (mi-kro-lo-jie) s. f.
1. Terme didactique. Traité sur les objets d'une grande ténuité [...].
Émile Littré, Dictionnaire de la langue française (1872-1877).


Ce site propose des notes de lecture prises par un professeur de Lettres classiques de l’enseignement secondaire. Elles n'ont aucun caractère pédagogique. Elles couvrent un champ qui va des littératures grecque et romaine à la littérature française médiévale, classique et contemporaine.

Pourquoi « Micrologies » ? On ne prendra pas (seulement) au pied de la lettre la définition proposée ci-dessus. Elle indique cependant une méthode : le choix fait ici est celui du chemin de traverse, de l’approche de détail. Plutôt que de se hasarder à des synthèses douteuses qui, dans un aussi vaste champ, ne manqueraient pas d’être ridicules, on a préféré tracer un parcours singulier fait de hasards, de découvertes et d'inattendu, de rapprochements aussi entre des textes et des temps très différents. On a toujours préféré le particulier au général, et, dans la comparaison, la différence à la ressemblance. Comme il convient à des notes, ces textes sont brefs ; leur longueur n'excède jamais beaucoup celle d'une page d'écran.

Ces notes reflètent des pratiques de lecture qui ne sont pas celles de l’université : pas de bibliographie, d’état de la question, de mise en série, peu de notes, de références. Aucune prétention à l’exhaustivité. Leur auteur ne se réfère à aucune théorie littéraire, n’appartient à aucune chapelle, à aucun réseau. On le trouvera souvent léger : aussi bien lui manque-t-il le regard et le contrôle de la communauté savante. Au spécialiste de telle ou telle question, ces pages peuvent faire hausser les épaules : puisse-t-il seulement ne pas pousser les hauts cris. Leur intérêt, s’il en est un, est dans les liens qu’elles entendent tisser à travers un large champ d’étude, et dans les surprises que ces rapprochements peuvent ménager.

Ces lectures ont été faites sans système, sans plan préconçu, de proche en proche, suivant les goûts du lecteur, les parutions de librairie et aussi au hasard des besoins et des pratiques de l’enseignement des Lettres en lycée. On y trouvera donc des lacunes et même des béances : tel auteur n’y sera pas mentionné, beaucoup n’y figureront que pour des aspects secondaires, mineurs.

Le mode d’emploi de ce site est un peu particulier : son architecture privilégie le réseau plutôt que l'arborescence, en s’inspirant de la structure des voies de communication dans le pays de Caux (l’auteur de ces pages demeure à Rouen). On ne trouvera pas de sommaire complet, mais beaucoup de liens capricieux de page à page, fondés sur la contiguïté des sujets traités, ou bien au contraire sur leur écart, leur distance. On pourra accéder à des sommaires partiels (sur tel ou tel auteur, par exemple), mais les liens ouverts alors ne seront pas accessibles de tous les lieux du site.

On ne saurait trop inciter le lecteur à utiliser la fonction de lecture aléatoire accessible depuis cette page d'accueil.

Que la curiosité soit ici le seul moteur de la recherche.



Site personnel de Dominique Morineau - Hébergé par 1&1 - Dernière mise à jour : 08/12/2016.